Moi !

Hubert Ben Kemoun

Moi !

« - Moi, c’est là que j’ai été capitaine de navire, j’ai traversé deux cents océans en furie. - Et moi, c’est là, que j’ai été reine dans d’immenses empires. - Et moi, une fée, douée de toutes les magies. »

Mais où est donc cet endroit magique ? Ce monde dans lequel tous les rêves sont permis, tous les délires autorisés, les désirs réalisés ? Cet univers différent pour chacun et à la fois accessible à tous ? Mais ce lieu magique, tout le monde ne peut pas y entrer. Il faut le vouloir. Contraint et forcé, ça ne fonctionne pas ?Cet endroit existe-t-il vraiment ? Et oui, il s’agit ?. des livres !Faire découvrir le livre comme un immense terrain de jeu, comme une planète où tout est possible : tel est le défi de l’auteur qui donne la parole à des enfants lecteurs et rêveurs, qui tentent de convaincre des non lecteurs plutôt de mauvaise humeur.Hubert Ben Kemoun nous entraîne avec lui dans cette polyphonie d’enfants et, avec délicatesse et tendresse, transforme le livre en rêve éveillé pour tous. Ronan Badel anime cet album à la gouache avec un trait sensible, vivant, dynamique ainsi qu’une intelligence de la composition.

source : http://www.amazon.fr/Moi-Hubert-Ben-Kemoun/dp/2092514237


Page après page, un dialogue d’enfants s’instaure dans la cour d’une école : "moi, j’ai été pirate, reine, fée, voleur, policier, explorateur ; j’ai trouvé des trésors, livré des batailles, etc."

"Ce n’est pas possible, pas vrai, vous mentez". "Non, tout cela est bien vrai, c’est grâce aux livres !".

Chaque double page représente une scène de grande taille. Les échanges verbaux prennent place dans des bulles blanches façon BD, chacune attachée à un enfant en particulier.

Commentaire : Le titre est un peu trompeur... En fait, l’ouvrage rend un hommage sans borne à la lecture et aux livres. Grâce à eux, les enfants s’incarnent dans des personnages, vivent des aventures extraordinaires, découvrent sans cesse de nouvelles choses.

Les dessins magistraux fourmillent de détails empruntés à tous les registres des contes.

Les traits enfantins des personnages donnent candeur, mouvement et un soupçon d’impertinence, sur un fond de décor peint, très étudié.

Un excellent livre à regarder seul, tant les dessins sont expressifs, avec un parent, ou même à l’école pour achever de persuader les petits que lire est fondamental mais divertissant.

source : http://www.babelio.com/livres/Ben-Kemoun-Moi-/502931

L'ile des Zertes
Journal secret du petit poucet
Moi !
la princesse attaque
Sauve qui peut !
L'affreux moche Salétouflaire et les Ouloums-Pims